Tel: +33 (0)6. 72. 71. 58. 88. | Mail: contact@svpf.fr


Recherche avancée

Numéro 3 - Tome 86 - Numéro 3 - pp152-173

Traçabilité des aliments (1ère partie) : La traçabilité totale, utopie ou réalité.

par F.H. Bolnot, Chef d’UP HIDAOA, directeur d’ORALIM (Observatoire risques et aliments) ENV d’Alfort, 7 avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons Alfort Cedex
et
par Catherine Fleurynck Directeur développement, Agro marchés internationaux
11 rue de Cambrai, 75019 Paris

Vous n'êtes pas abonné au site.
Veuillez vous inscrire pour pouvoir lire les articles en entier.

La traçabilité permet de connaitre l’ensemble des évènements survenus au cours de la vie d’un produit. Elle ne se limite pas à l’identification et à la mention de l’origine, mais comprend également l’ensemble des données susceptibles de conditionner les aspects qualitatifs, sanitaires et environnementaux. Cette démarche se met progressivement en place dans les filières agroalimentaires, étape par étape, le but étant de parvenir à la "traçabilité globale" : basée sur le recueil, le stockage et la restitution des informations jugées pertinentes et utiles aux différents acteurs économiques, celle-ci suppose des moyens informatiques puissants (base de données, logiciels, etc.) et une couverture mondiale des filières. A l’heure actuelle peu d’opérateurs possèdent les capacités techniques et la maîtrise des outils nécessaires au développement des solutions de traçabilité globale. La possibilité, au niveau international, de fédérer les différents intervenants dans les filières et d’y implanter des standards de communication déterminera le succès de leurs démarches.



Article modifié Mars 2015

Restez informé...

Entrez votre e-mail :

News Letter

Pour se désinscrire : Cliquez ici