Tel: +33 (0)6. 72. 71. 58. 88. | Mail: contact@svpf.fr


Recherche avancée

Numéro 4 - PP 139-145

Les suppléments nutritionnels sont-ils l’avenir de la médecine équine ? Qu’en est-il, en particulier, des glycosaminoglycanes ?

Vous n'êtes pas abonné au site.
Veuillez vous inscrire pour pouvoir lire les articles en entier.

Voici maintenant plusieurs années que les suppléments nutritionnels pour chevaux sont apparus dans les rayonnages des écuries où ils sont utilisés en vue d’améliorer aussi bien les performances sportives des chevaux que leur état de santé.
Cependant, si l’intérêt de ces produits fait quasiment l’unanimité chez les propriétaires de chevaux, ils sont encore considérés avec un certain scepticisme par les vétérinaires équins. Situés dans une sorte de nébuleuse à la frontière entre l’ali­mentation animale et le médicament vétérinaire, les suppléments nutritionnels pâtissent d’une absence relative de statut légal. Parfois portée aux nues, parfois vilipendée, que faut-il penser de cette catégorie de produits ?
Et si l’on met en balance le développement rapide de la demande, comparativement à la contraction du marché des médicaments avec AMM équine qui semble aller en s’accélérant, doit-on s’attendre à ce que les suppléments nutritionnels constituent dorénavant l’avenir de la médecine équine ?
Même si cette interrogation est exprimée de façon volontairement provocatrice, la question est réelle. Pour y répondre, il est indispensable de se pencher plus attentivement sur les caractéristiques et le rôle des suppléments nutritionnels chez le cheval.



Article modifié Février 2011

Restez informé...

Entrez votre e-mail :

News Letter

Pour se désinscrire : Cliquez ici